Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : semaphore de l'aber wrac'h
  • semaphore de l'aber wrac'h
  • : A l'Aber-Wrac'h, site du sémaphore de l'Aber Wrac'h, dépendant de la commune de Landéda, site panoramique exceptionnel réservé essentiellement aux expositions et aux conférences culturelles
  • Contact

Recherche

/ / /

A l'occasion du 50è anniversaire, le sémaphore accueille notamment :
- une exposition d'aquarelles révélant au public tout le charme du village d'HELFORD, ses chaumières, cottages....
- des copies de coupures de presse qui rappellent les courses sur de nombreuses années.
- La charte d'amitié qui lie les 2 ports ainsi que les photos prises lors de sa signature.
- un diaporama de photos.
- la maquette du bateau de sauvetage de la station de l'Aber-Wrac'h "Présidents Joseph Oulhen".




































Article de Daniel DAGORN rédigé lors du 40è anniversaire

Helford-River/l'Aber-Wrac'h en 1999
Si l'on recherche les origines de la course-poursuite Helford-River/l'Aber-Wrac'h, il faut remonter jusqu'à la dernière guerre. A l'époque, la Résistance à L'Aberwrac'h récupérait les aviateurs anglais et les aidait à repartir depuis la presqu'île de Sainte-Marguerite. Côté Cornouailles, la "British Naval MGB" était organisée à partir de l'estuaire d'Helford. Une fois le conflit terminé, les habitudes se prenaient de se rencontrer des deux côtés et, en octobre 56, l'idée se fit jour en Angleterre de monter une course-poursuite entre les deux ports, permettant aux moins aguerris de naviguer en escadre. Une équipe se rendait à L'Aberwrac'h et rencontra le maire, André Morvan, en automne 1957. Vin d'honneur dans le local SNSM, puis dîner et bal à la Baie des Anges, chez M. et Mme Guyomarc'h :  tous les ingrédients étaient réunis pour créer une épreuve qui est entrée dans l'histoire des deux ports. La première édition remonte à 1959 : onze bateaux participèrent. Les Yachts-Clubs de la Rade de Brest et des Abers apportèrent alors leurs équipages et, depuis 40 années, sauf en 1978, année "Amoco Cadiz", la course-poursuite est à l'origine de nombreuses amitiés.
Souvenirs forts
Cette année, des deux côtés, on souhaitait marquer le 40e anniversaire. Deux voiliers de la Marine nationale, "La Grande Hermine" et le "Mutin", ont honoré de leur présence la commémoration. L'élégant côtre avait déjà navigué dans les eaux cornouaillaises pendant la guerre , y conduisant quelques résistants. Sa venue a rappelé à quelques Anglais des souvenirs forts. Expo et médailles au sémaphore A L'Aberwrac'h, "Abers en Fête" et le Yacht-Club avaient mobilisé leurs troupes pour marquer comme il se doit cet événement. Samedi soir, après la remise des prix et le dîner, un orchestre a animé le "bal des Anglais". Malheureusement, d'autres habitudes ayant été prises, la fréquentation de la salle des fêtes a été faible. Dimanche, au sémaphore de L'Aberwrac'h, 80 personnes se sont retrouvées pour une cérémonie mettant à l'honneur les plus fidèles de la course-poursuite. Côté français, Jean Caraës, des Abers, et le Dr Le Couteur, de Brest, tous deux présents dès 1960, avec à leur actif plus de 20 participations. Côté anglais,Bob Martin et Wally Royall, piliers de l'épreuve. Tous quatre ont reçu des mains de Christian Tréguer, maire, la médaille de la commune, le fanion encadré du Yacht-Club et une autre médaille symbolisant la voile et le 40e anniversaire. Sur le site prestigieux du Sémaphore, les instants ont été solennels et pleins de respect. Un buffet était offert sur place : convivialité et bonne humeur étaient au rendez-vous. A côté, dans le bâtiment, une expo "Les 40 ans d'Helford" retraçait l'historique et les moments forts de l'épreuve avec articles du Télégramme, documents et photos.
Le classement
1. "Euphémistic", anglais; 2. "Calypso III", français; 3. "Dioulic"; 4. "Tasna"; 5. "Noriouanig"; 6. "Oualnalao", français; 7. "Firefly"; 8. "Astérix", anglais; 9. "Elzeir"; 10. "Porzal", français... 15. "Amanzintoti", anglais courant en solitaire.

Daniel Dagorn

pour consulter l'article du journal LE TELEGRAMME :  link

pour consulter l'article du journal OUEST FRANCE :  link


PHOTOS

Partager cette page

Repost 0